Dans un registre plus léger, dimanche les aventurières de la brousse que nous sommes avons vaillamment réglé nos réveils sur potron-minet (oui, 6h madame) afin d'aller courir la campagne.
Au menu, 6h de transport dans la journée pour aller à Cuandixia, un petit village pas trop loin de Pékin, perdu dans les montagnes, qui date de la dynastie Ming et a été conservé intact.

Intact, intact... Si on fait abstraction de tous les chauffeurs-arnaqueurs de taxi/minibus/bourrier qui te harcèlent dès la sortie du métro alors qu'on est encore à 2h30 du bled, du fait que tous les habitants aient reconverti leur maison en restaurant-chambre d'hôtes et qu'il y ait des chinois avec un appareil photo greffé à la main et hurlant à qui mieux-mieux dans tous les coins, ouais, c'est pittoresque (hein Maman).
Bref l'endroit est quand même de la beauté, tôt le matin avant que les chinois crieurs arrivent c'était hyper paisible, on a mangé des beignets de feuilles d'arbre chez l'habitant, on a fait de la balançoire dans un truc de tractopelle rouillé ,on a respiré de l'air pur et on a marché dans la montagne. Au final je suis contente. Et puis l'aventure avec Charlotte, y a pas à dire, c'est rafraichissant.