21 mai 2007

Cuandixia

Dans un registre plus léger, dimanche les aventurières de la brousse que nous sommes avons vaillamment réglé nos réveils sur potron-minet (oui, 6h madame) afin d'aller courir la campagne.
Au menu, 6h de transport dans la journée pour aller à Cuandixia, un petit village pas trop loin de Pékin, perdu dans les montagnes, qui date de la dynastie Ming et a été conservé intact.

Intact, intact... Si on fait abstraction de tous les chauffeurs-arnaqueurs de taxi/minibus/bourrier qui te harcèlent dès la sortie du métro alors qu'on est encore à 2h30 du bled, du fait que tous les habitants aient reconverti leur maison en restaurant-chambre d'hôtes et qu'il y ait des chinois avec un appareil photo greffé à la main et hurlant à qui mieux-mieux dans tous les coins, ouais, c'est pittoresque (hein Maman).
Bref l'endroit est quand même de la beauté, tôt le matin avant que les chinois crieurs arrivent c'était hyper paisible, on a mangé des beignets de feuilles d'arbre chez l'habitant, on a fait de la balançoire dans un truc de tractopelle rouillé ,on a respiré de l'air pur et on a marché dans la montagne. Au final je suis contente. Et puis l'aventure avec Charlotte, y a pas à dire, c'est rafraichissant.

Posté par Claroue à 15:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Cuandixia

    Coucou!
    Tu sais quoi, ça y est j'ai essayé ta recette de poulet aux cacahuètes! J'ai dû m'adapter un peu à ce que j'avais sous la main pour la faire (gingembre en poudre, piments oiseaux non séchés, sans wok et avec de la ciboulette à la place de l'onion ring). J'avais pas saisi en lisant la recette que ça allait être aussi fort! J'ai bien aimé, mais j'ai dû boire huit litres d'eau et je n'ai pas touché aux piments... Je voulais mettre ta recette sur mon blog avec des photos mais mon appareil photo est moribond, et personne ne pouvait me prêter d'appareil au moment où j'en avais besoin (et j'avais pas envie d'attendre deux heures pour manger non plus), du coup je remettrai ça bientôt, je prendrai des photos, et je donnerai ta recette sur "nos casseroles" en indiquant les modifs que j'ai dû faire (si tu es d'accord of course).
    Merci encore d'avoir partagé ça!!

    Posté par Mavielle, 22 mai 2007 à 20:12 | | Répondre
  • @ Mavielle: Looooooool... Toutes mes confuses, j'ai oublié de préciser: les piments oiseaux l'intérêt de les utiliser séchés c'est que tu dois bien enlever toutes les petites graines. Sinon tu décèdes instantanément de chinite aigue. Désolée. Sinon pas de problème mets la recette sur ton blog!

    Posté par Claire, 22 mai 2007 à 22:01 | | Répondre
  • Y a que vous pour faire de telles expéditions...

    Posté par La Barrique, 25 mai 2007 à 01:35 | | Répondre
  • C'est re-moi! ça y est, ma version de Gongbao jiding est online... Cette fois-ci j'avais bien enlevé toutes les petites graines des piments mais c'est resté très fort quand même! Enfin bon, je suis encore là pour en parler, donc ce n'était quand même pas non plus l'attaque pimentaire absolue (je commence à dire n'importe quoi, je vais me coucher...)

    Posté par Mavielle, 28 mai 2007 à 07:18 | | Répondre
  • @ Mavielle: ah ben c'est cool, je vois que ça marche aussi à la casserole!

    Posté par Claire, 28 mai 2007 à 09:54 | | Répondre
Nouveau commentaire