Claire à Pékin

18 juin 2007

Et maintenant l'Italie...

100_0982

Bon allez hop, vite fait je vais mettre un petit album de Bologne, je raconterai mieux plus tard parce que j'ai un gratin dauphinois à faire cuire.

Sinon, ouais, l'Italie c'est drolement beau!

Posté par Claroue à 23:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


05 juin 2007

Retour

Bon voilà, je suis donc arrivée hier chez mes parents, après un long périple égayé par un ratage de correspondance, une nuit dans un hotel pérave et un diner chez Courtepaille.
Pas très envie de détailler ce retour plus ou moins bizarre, tout ce qui compte c'est que vendredi je pars en Italie rejoindre mon joli chéri. J'espère bien trouver une connexion internet pour vous poster quelques photos et vous faire tous jaloux...
Sinon, ouais, Pékin me manque. Mon coeur saigne, Charlotte.
A bientot pour de nouvelles aventures.

Posté par Claroue à 03:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

30 mai 2007

Repas d'entreprise once again

100_0922Or donc mon patron a décidé d'organiser un des ces charmants repas d'entreprise pour me dire au revoir...

Comme d'habitude, tout le monde était bourré, sauf moi, parce que le baijiu c'est toujours aussi imbuvable.

On a été dans un resto de fondue chinoise, au mouton cette fois-ci, avec des morceaux entiers de mouton et pas juste des petites tranches de gras.

C'est de loin la meilleure fondue que j'ai mangé à Pékin.

L'ambiance top délire était à son paroxysme, radio potins à fond les ballons, ma patronne m'a pris en photo avec Zhang (celui qui m'aime d'amour) et gardera la photo pour la montrer à Jane, la copine de Zhang, parce que "je peux te le dire maintenant que Zhang est un peu loin, vraiment Jane je l'aime pas, il lui faut une fille comme toi à ce garçon, elle, non." Moi je me retiens dignement d'exploser de rire, sur ce la patronne continue les confidences: "oh là là je suis bourrée".

Ca va trop loin, comme toujours.

Enfin voilà.

Curiosité de la soirée: ces os de mouton, servis avec des pailles. Pour quoi faire? Comment ça pour quoi faire?? Pour ASPIRER LA MOELLE voyons!!

N'empêche ça torchait sa race c'était vraiment très très bon.

PS: comme le signale LN sur son blog, en ce moment c'est un peu la guerre dans la province du Guangxi, à cause de la politique de l'enfant unique. En effet, le gouvernement local a décidé de stériliser les femmes de force pour respecter les quotas. Allez voir son article, il y a les liens vers ceux d'aujourdhuilachine. Et ce soir ma patronne m'a dit qu'elle a de la chance d'être riche parce qu'elle va pouvoir avoir un deuxième enfant. Comment ça se fait? Ben elle a les moyens de payer l'amende. C'est pas banal et ça rappelle surtout que la Chine, ben c'est pas des fleurs et des restos tous les jours pour tout le monde...

Posté par Claroue à 21:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 mai 2007

Dernier week end

100_0912Donc ce week end était le dernier que je passe à Pékin, chaque jour qui passe me rapproche un peu plus du foie gras maison de Maman, de la piscine fraiche de mon jardin, et des "alors raconte" de Mamie. Voilà pour le compte à rebours: J-5 avant mon doux village Lot-et-Garonnais.

Bref donc pour mon dernier week end rien de bien exceptionnel, soirée Festnoz samedi au lycée français, pas folichon enfin ça m'a pas passionnée, et puis écouter du biniou ça va deux secondes. (Désolée mes cousins bretons)

Bref et dimanche il me fallait des chaussures, petit tour au Yashow, y a un peu de choix alors on hésite on se tâte, je prends les moches ou les moches? Bah j'ai qu'à prendre les moches...
J'ai quand même réussi à en acheter deux paires de belles, ma vie est fascinante, je sais bien.
100_0913
Et puis après ben on a encore pu observer l'efficacité des chinois quand il s'agit de ne rien faire.

On était tout bonnement en train de fumer un petit clopiot pour se remettre des émotions du marchandage à Yashow quand un attroupement se forme autour d'un taxi non loin de nous.

Très bien très bien, le chinois est attroupeur, allons-y gaiement! Et donc le chauffeur de taxi s'énervait à qui mieux mieux après sa cliente, on a pas bien saisi les tenants et les aboutissants du conflit mais au fur et à mesure des chinois s'agglutinaient et y allaient de leur petit commentaire, bras ballants et bide en avant, heureusement il faisait pas encore assez chaud pour que ces messieurs aient ROULE leurs marcels pour découvrir ces jolis bidons.

Enfin bon on est parties avant la fin du conflit mais à mon humble avis y a moyen qu'ils y soient encore à l'heure où j'écris...

Posté par Claroue à 09:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 mai 2007

Cuandixia

Dans un registre plus léger, dimanche les aventurières de la brousse que nous sommes avons vaillamment réglé nos réveils sur potron-minet (oui, 6h madame) afin d'aller courir la campagne.
Au menu, 6h de transport dans la journée pour aller à Cuandixia, un petit village pas trop loin de Pékin, perdu dans les montagnes, qui date de la dynastie Ming et a été conservé intact.

Intact, intact... Si on fait abstraction de tous les chauffeurs-arnaqueurs de taxi/minibus/bourrier qui te harcèlent dès la sortie du métro alors qu'on est encore à 2h30 du bled, du fait que tous les habitants aient reconverti leur maison en restaurant-chambre d'hôtes et qu'il y ait des chinois avec un appareil photo greffé à la main et hurlant à qui mieux-mieux dans tous les coins, ouais, c'est pittoresque (hein Maman).
Bref l'endroit est quand même de la beauté, tôt le matin avant que les chinois crieurs arrivent c'était hyper paisible, on a mangé des beignets de feuilles d'arbre chez l'habitant, on a fait de la balançoire dans un truc de tractopelle rouillé ,on a respiré de l'air pur et on a marché dans la montagne. Au final je suis contente. Et puis l'aventure avec Charlotte, y a pas à dire, c'est rafraichissant.

Posté par Claroue à 15:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Nostalgie

100_0826Samedi avec Charlotte on a décidé d'aller à Fuchengmen là où on logeait avec la fac il y a deux ans.
Notre prof nous avait pourtant prévenues que tout avait été détruit... Mais quand même on espérait un peu. Tu parles.
Il reste quand même les dortoirs, le petit magasin où on achetait nos clopes et nos glaces est toujours debout, mais y a plus d"école.

C'est si dommage. Cette annexe de je-sais-plus-quelle-fac était comme un petit village caché dans la grande ville, y a plus rien. Notre coeur saigne à tout jamais. Je sais que c'est débile mais je me sens vieille en voyant ça. Et en plus ça me fait peur parce que je sais pas quand je reviendrai à Pékin et je me dis que peut-être ils auront encore ratiboisé tous les endroits que j'aime.

Posté par Claroue à 15:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 mai 2007

Karaoké

100_0815Parce que les chinois ne sont pas tous de méchants arnaqueurs qui n'aiment pas les touristes, mes patrons nous ont invité à diner Marie et moi hier soir.
Bon je dois avouer qu'on avait moyen envie d'y aller, d'autant plus que la petite s'était tapé la Cité Interdite dans la journée et qu'on avait prévu d'aller manger des jiaozi peinardes dans les hutongs et de se pieuter à 22h.
Que nenni! ERREUR!!!
Nous voilà embarquées dans un resto spécialisé dans les jiaozi (c'est toujours ça de pris), avec mon bureau au grand complet!!
Séance de photos où on rigole à qui mieux mieux, repas excellent.
Mes collègues sont fidèles à eux-mêmes, Madame Li fait sa commandante, Zhang fait le pitre et le patron fait le beau. Tout va pour le mieux. Et là, Madame Liu (la femme du patron, suivez un peu), toujours partante pour une bonne tranche de rigolade, s'écrie "ooooooh, et si on allait continuer de s'amuser au karaoké?!!!"
Euh, ouais mais non! Ben si en fait. Parce que là, impossible d'esquiver. Je peux pas être malade alors qu'ils ont sous les100_0831 yeux la preuve que non... snif snouf. La mort à moitié dans l'âme, mais en se disant pour se rassurer que ce sera une vraie tranche de vie à la chinoise, nous v'là parties au KTV avec cette joyeuse bande.
Et là mon dieu, on aurait eu tort de pas y aller. Enfin c'est ce qu'on s'est dit la première heure parce que c'était vraiment drôle. Mais bon, au final, 2h30 dans 10m² avec 7 chinois(oui parce que c'est des petites salles privées en plus) qui braillent à la mort, bon sang quelle horreur!
Enfin ça c'est fait, ces gens sont quand même si sympas, l'ambiance était bonne enfant au possible (comme d'hab avec les chinois me direz-vous) et on s'est tout de même bien fendu la poire.

Posté par Claroue à 11:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

La murette encore

100_0810Bon, me v'là bien à la bourre...100_0797
Donc ce week end on est allé à Mutianyu avec Marie et Charlotte, et quel périple!
D'abord trouver le bus. Comme je suis très organisée, je me suis inquiétée de son emplacement vendredi soir à 21h, ayant prévu de partir samedi matin...rien que de très normal.
Bref on trouve fastoche grâce aux indications précises et avisées de Pierre. Prix du ticket?? Oh, 6 kuais.
Et l'épisode "le chinois aime carotter les touristes" commence là. D'abord la meuf du bus a voulu nous forcer à descendre alors que c'était pas le moment, elle avait prévenu un minibus privé qu'on était là,il nous attendait pour nous arnaquer, heureusement Charlotte a fait montre d'une bravitude à toute épreuve et un autre touriste qui était là nous a dit de pas descendre.
Ensuite, arrivées au bon arrêt, on a quand même dû prendre un minibus, 10 kuais par personne, ça va.
Il nous propose ensuite de nous attendre pour le retour, moyennant 15 kuais par personne. On hésite un peu, il dit "c'est bon c'est bon je vais en profiter pour faire la sieste". Mdr, il augmente le prix du retour alors qu'il va pioncer le gonze.
Bon, là il est presque midi, on va manger avant de grimper. Un plat de jiaozi, 35 kuais, ça va trop loin bon sang!!100_0804
Du coup on a partagé 1 plat de 8 jiaozi à 3, autant dire que c'était pas un festin. La 100_0813restauratrice était une vraie garce, pas moyen de négocier alors que les chinois derrière payaient leur plat 10 kuais.
Ensuite on a pris la formule télésiège pour monter puis toboggan pour descendre, trop cool. Et surtout on s'est fait une partie de la muraille non restaurée et interdite aux touristes, un petit chemin qui sentait la noisette avec des arbres partout sur la murette, des montagnes vertes et sauvages, de la pure bôôôôté!
Bref au retour notre chauffeur ralentit au bord de la route pour proposer à des chinois qui marchaient de les prendre avec nous, moyennant 20 kuais pour 3 personnes. Comment ça 20 kuai pour les 3 alors qu'on payait 15 chacune?Pareil, le mec nous embobine, on se résigne en se disant que bon c'est quand même pas cher.
Moralité: si tu vas à la muraille en mai, tu ferais mieux de pas être une sale blanche.

Posté par Claroue à 10:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 mai 2007

Crème aux extraits de placenta...

100_0778L'autre jour Charlotte, reine des phobies en tous genre et de tous poils, me dit "ark un mec de chez l'Oréal m'a dit qu'ils mettent du placenta humain dans leurs crèmes".

Bon je préfère penser que c'est pas vrai, comme les histoires de certains ouvriers  qui font pipi dans les yaourts dans les usines, ou les serveurs qui crachent dans la soupe, ou le contenu de la sauce blanche au kébab du coin (ark, je continue ou vous en avez eu assez??).

Mais là... Ok c'est pas l'Oréal mais quand même. C'est une preuve ça non?

Et en plus c'est bien marqué dans les ingrédients: "placenta extracts". J'avoue, un instant j'ai espéré que Placenta c'était la marque.

Sinon oui oui je sais, j'ai un problème avec les crèmes pour les mains.

Posté par Claroue à 14:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Deci-delà

100_0783Hier, rien de bien spécial, Marie a visité le temple des Nuages pendant que je travaillais.

On a déjeuné ensemble et revu le petit monsieur qui m'avait vendu mes poissons cet hiver(morts au bout d'un mois pour le plus endurant), on a mangé des quartiers d'ananas en brochette en se promenant, et le soir je l'ai rejointe à Wangfuqin.

On s'est encore un peu promené, et on a rencontré deux chinois qui parlaient très bien anglais, qui se sont amusés à traduire nos noms, pas de chance le mien veut dire "un bébé à qui sa mère manque" c'est très distingué et valorisant n'est-ce pas, alors que Marie a un nom chinois qui veut dire une fille belle, bien éduquée et qui aura du succès. J'hallucine. D'autant plus que c'est mon patron qui m'a choisi mon nom. M'en fous l'an prochain j'en change.

Ah et sinon on est passé dans une rue où on a pas le droit de faire exploser des voitures. Quelqu'un aurait le mail de Sarko que je lui envoie la photo? Ca pourrait lui servir...

Posté par Claroue à 08:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]